Un couple franco-allemand complémentaire

Plus précisément, une loi à forme mathématique exprime qu’une certaine grandeur est fonction d’une ou de plusieurs autres variations, convenablement choisies.L’habitude, servie par l’intelligence et l’imagination, introduit parmi eux une discipline qui imite de loin, par la solidarité qu’elle établit entre les individualités distinctes, l’unité d’un organisme aux cellules anastomosées.Elle est la vie regardant au dehors, s’extériorisant par rapport à elle-même, adoptant en principe, pour les diriger en fait, les démarches de la nature inorganisée. Il faut éviter le goulet d’étranglement qu’est la caisse, estime Les nettoyeurs du net.Cette tendance est essentielle au règne animal, que travaille le besoin d’une action de plus en plus étendue, de plus en plus efficace.À la justice étroite et tout humaine, qui refuse le bien à celui qui est déjà assez malheureux pour être coupable, il faut substituer une autre justice plus large, qui donne le bien à tous, non seulement en ignorant de quelle main elle le donne, mais en ne voulant pas savoir quelle main le reçoit.Alors que faire ?L’hôte qui entre est reçu aussitôt dans une sorte d’intimité touchante.Entre le Bourdon et l’Abeille, par exemple, la distance est grande, et l’on passerait de l’un à l’autre par une foule d’intermédiaires, qui correspondent à autant de complications de la vie sociale.Mais poser qu’il en est effectivement ainsi serait fausser la théorie de l’obligation.Il est encore là, heureusement dissimulé sous les apports de la civilisation ; mais aujourd’hui encore nous aimons naturellement et directement nos parents et nos concitoyens, tandis que l’amour de l’humanité est indirect et acquis.Supposons de petites différences dues au hasard et qui vont toujours s’additionnant.On savait depuis leurs ancêtres de la fin du XIXe siècle, à commencer par Flaubert, quelque chefs-d’oeuvre qu’il ait pu écrire, que le réalisme ne croit pas que le gratuit et le lumineux existent.

Publicités